Un projet interactif de
Michelle Laforest

Musée Louis Hémon de Péribonka dans le cadre de l'exposition
« Des mots, des hommes et des arbres »

Derive du reve

6

UN SOIR DE BRUME
AIX-EN-PROVENCE

En souvenir de tout ce que l'on ne fera pas
en avenir de ce qui fut fait déjà

À toi
qui, ne sait pas plus que moi
pourquoi je t'évite

À toi que je blesse sans cesse en même tant que moi
qui me veut bonheur que je ne sais pas

proche quand bien sur le loin s'impose
pas d'univers commun mais un regard

je t'invente des raisons auxquelles tu essaies de croire

tu voudrais savoir

je lutte pour ne pas te noyer avec moi
je t'en veux, je m'en vais, tu ne comprends pas

je revendique, je pleure parfois
je cherche à vivre, à exister, à crier

je t'emmène avec moi, tu me manques les soirs où, par respect tu n'as
pas appelé, comme ce soir, à force que je te le dise tu as fini par me
croire

hier, téléphone au milieu de ma nuit ne l'a pas réveillé, un peu de
colère contre toi, penaud tu voulais partager la naissance d'un bébé

comment ne pas sourire?

ne souffre pas trop à cause de moi et reviens moi vite

on ne sait jamais, si je tenais trop à toi, je pourrais te perdre

© echhho@netcourrier, France

Precedente Dérive du rêve


Vers le hautEspace

Partenariat avec www.sagamie.org

Droit d'auteur
Dernière révision : 16 juillet 2009

Commentaires
Webmestre
Raymond-Marie Lavoie