Du 2 au 11 février 2005

De JEAN-RENÉ LEBLANC

« À travers la série photo «
LES RITES CORPORELS », j'explore le concept d'une nouvelle subjectivité face au " masculin " ainsi que le procédé de définition et d'identification psychologique de ce qu'est le corps humain sexué. Je cherche à présenter dans un espace réel le corps imaginaire d'un homme différent. Les photographies en noir et blanc représentent la construction " fétiché " de son propre corps tel que fabulé par un narcissique. À la limite du dedans et du dehors, les fantasmes sont perçus en représentation comme des objets réels se fondant à la peau d'un homme pour le faire correspondre à l'image onirique qu'il a de lui-même. La dentelle se répand sur le corps en créant de multiples zones érogènes. La représentation de la dentelle agit comme un symbole culturel qui renvoie au concept de la féminité. Colliger la dentelle avec un corps masculin est un effort de déstabilisation des présuppositions culturelles construites à partir d'un cadre historique strictement binaire.

Tel un psychanalyste, je tente de créer un espace où se révèlent les forces et les contradictions des lois d'auto-identification aux scopophiles, et ceci à maintes reprises si nécessaire. Un observateur entrant dans cet espace de l'imaginaire y possède la même relation que celle qui existe entre l'analyste et l'analysé. Il y apprend au cours de son introspection et de ses associations libres que l'identité n'est qu'illusoire. Lorsque placé devant l'œuvre, il est forcé de reconstruire et de redécouvrir les éléments fondamentaux qui constituent son idée de lui-même. Quelle est la distance entre le corps qu'il s'imagine en secret et le corps qu'il présente au monde ? À la limite de la conscience, les phantasmes façonnent des corps sensibles en images qui leur semblent souveraines.

- Jean-René Leblanc
Jean-René Leblanc détient un Baccalauréat en beaux-arts de l'Université Concordia à Montréal ainsi qu'une Maîtrise en beaux-arts de l'Université de Windsor en Ontario. Il termine présentement un Doctorat en études et pratiques des arts à l'Université du Québec à Montréal. Son travail a été présenté au Québec et en Ontario notamment à la Galerie Madeleine Lacerte à Québec et à l'Art Gallery of Windsor. Depuis décembre 2001, M. Leblanc est professeur en arts médiatiques et vidéographiques à l'Université du Québec à Chicoutim

La galerie est ouverte du lundi au vendredi de 11 à 16 heures

- 30 -


Source :
Mme Nathalie Villeneuve
Coordonnatrice

555, boul. de l'Université
Saguenay QC G7H 2B1 Canada
- Tél. : (418) 545-5011, poste 4718

Partenariat avec www.sagamie.org

Droit d'auteur
Dernière révision : 8 janvier 2007

Raymond-Marie Lavoie
Webmestre