Carol Dallaire, tente de revisiter quelques idées liées au dessin, à sa simplicité, à son apparence et à sa perception. Cette recherche porte plus précisément sur les enjeux de la perception lorsqu'elle est troublée, filtrée, manipulée par les outils informatiques, certes, mais aussi par les rapports entretenus entre le spectateur et l'œuvre, entre le lointain et le rapproché, entre l'attendu et la surprise. Le corpus prend la forme de six infographies de très grand format jouant sur la mise en exposition de moments décisifs, aurait-on dit à une autre époque.

Photo © Nathalie Villeneuve
Les « LEÇONS DE CHOSE PAR L'OBSERVATION : ÉTÉ » posent aussi que l'une des manières trouvées par l'homme pour tenter de contrôler le passage du temps consiste sans doute à préserver certains moments devenus insignifiants. Le réel, le souvenir réapparu d'un passé englouti et la mélancolie ne suffisant pas à l'artiste, l'imaginaire - vécu à travers ces objets refaçonnés - permet de dépasser ce donné visuel inhérent à la simplicité même du dessin en venant troubler la réalité de celui-ci par une investigation picturale permettant une ouverture nouvelle sur ces œuvres. Duchamp avançait la notion d'inframince, une notion qui, je le crois, peut s'appliquer ici. Un mot qu'il disait humain et affectif et non une mesure précise de laboratoire pour parler de ce qui se donne à voir, quand on observe bien, entre le dessus et le dessous des choses.

Ces images, touchant au minimalisme, autonomes mais tout de même liées entre elles, issues d'un passé qui s'éloigne toujours plus, reviennent tirailler la trame de l'existence pour créer des nœuds complexes de relations imaginaires faisant apparaître en douceur de nouvelles réalités particulières permettant à l'espace pictural de prendre une nouvelle importance.

Artiste en arts visuels, musicien, chargé de cours à l'Université du Québec à Chicoutimi, Carol Dallaire a eu, depuis 1977, l'opportunité de présenter son travail dans de nombreuses expositions individuelles et collectives, lors de nombreux colloques et séminaires internationaux au Québec, au Canada, au Portugal, à l'École nationale de la photographie à Arles en France, en Espagne, à l'Institut Français d'Écosse.

Carol Dallaire tient à remercier pour leur soutien, le décanat de la gestion académique, le syndicat des chargés de cours de l'UQAC ainsi que le Centre Sagamie.

La galerie est ouverte du lundi au vendredi de 11 à 16 heures

- 30 -


Source :
Mme Nathalie Villeneuve
Coordonnatrice

555, boul. de l'Université
Saguenay QC G7H 2B1 Canada
- Tél. : (418) 545-5011, poste 4718

Partenariat avec www.sagamie.org

Droit d'auteur
Dernière révision : 6 janvier 2007

Raymond-Marie Lavoie
Webmestre