Diffusion immédiate

Devant un besoin criant de lieux alternatifs de diffusion et à la demande d’artistes émergents, Le Lobe a développé le projet PLATE-FORME. Ce nouvel espace, situé dans le hall de l’entrée principale des Ateliers TouTTouT, comporte un espace intérieur et une marquise extérieure, séparés par une grande baie vitrée. Cette initiative contribue également à assurer une diffusion constante d’œuvres. En effet, la nature du travail de résidence ne permet pas aux visiteurs d’apprécier des œuvres achevées lors de visites impromptues en dehors de l’exposition; la PLATE-FORME pallie ce déficit et encourage fortement le développement de partenariats et le soutien aux artistes émergents.
« Cher Ver de terre,
J’ai lu Sartre, j’ai regardé toutes les images dans mes livres les plus épais et je n’arrivepas encore à expliquer ton inexistence dans ma conception du monde des vivants. En fait, tu n’es presque rien, sauf peut-être une disparition ou un repli cutané qui oscille entre mon regard et l’invisible. L’hygiène de tes déplacements me gêne, tu marches sur une langue et ça m’écoeure.

Tu passes ton temps à meubler la terre de ton inexistence tout entière, te déroulant continuellement dans une épaisseur de 30 cm de noirceur. La terre tourne autour de toi, et en toi, tu digères ta vie. Biologiquement, tu n’es qu’une poche désespérée, un sac de terre, un matériau à plate-bande. Mécaniquement, tu n’es que compressibilité et élasticité. Sans articulation, tu te meus d’accroupissements en nous imposant ta lenteur fatigante.

À bien y penser, tu n’es peut-être que Lui, le petit être visqueux et je suis sans doute Toi, autrement vivante. Mais je crois que Tu n’existes pas. Tu n’existes même pas autrement que devant moi qui t’enfouis du regard dans cette terre. Ma mère m’avait dit de ne pas jouer avec la nourriture. La terre peut bien te manger, aujourd’hui je ferai un pique-nique sans toi. » (Extraits libres de Un jour j’ai rencontré un ver, S.B., 2009)
En s’accaparant, sur invitation, la PLATE-FORME du Lobe comme son espace plate-bande, Sonia BOUDREAU tente un regard anecdotique sur un projet de recherche-création en cours explorant la mécanique des vers et des larves. Avec cette installation qui évoluera tout l’été, elle poursuit ses explorations de la matière vivante comme matériau. Artiste-chercheure en marge du courant bio art, son travail est marqué d’un intérêt pour les sciences naturelles et la poésie. Se mettant parfois dans la peau d’une botaniste, d’une zoologiste ou d’une biologiste, elle se penche méticuleusement sur les détails pour étudier le phénomène de la sensibilité tant au niveau métaphysique que métaphorique.
Sonia BOUDREAU détient un baccalauréat interdisciplinaire en arts ainsi qu’une maîtrise en création de l’UQAC. Boursièredu CALQ à deux reprises (2008 et 2009), elle a présenté son travail individuel dans divers événements et expositionsnotamment au CNE de Jonquière (2006), à la Maison de la culture Côte-des-neiges de Montréal (2007), à Espace Virtuel(2008) et prochainement à Vaste et Vague, Carleton. Membre du collectif Cédule 40 (400e de Québec 2008, Jardins deMétis 2006 à 2009) et des Ateliers Touttout, elle vit et travaille au Saguenay depuis 2001.

L’artiste remercie le Conseil des arts et des lettres du Québec pour son appui financier.

La galerie est ouverte du mardi au samedi de midi à 17 h et sur rendez-vous.

- 30 -

Source :
Coordonnatrice : Christine Gauthier
lelobe@videotron.ca

Logo Le LOBE
Tél. & Téléc. : (418) 690-3182


Partenariat avec www.sagamie.org

Droit d'auteur
Dernière révision : 17 juin 2009

Raymond-Marie Lavoie
Webmestre