Extrait du journal
Le Lac-Saint-Jean
Dimanche le 10 juin 2001

par France Paradis
journaliste

L'ODYSSÉE DES BÂTISSEURS
Un ambitieux projet touristique de 5,4 M $

ALMA (FP) - Ville d'Alma, Tourisme Alma et la Société d'histoire du Lac-Saint-Jean ont présenté mercredi les grandes lignes du plus important projet touristique jamais développé sur le territoire, soit la création dans le secteur Isle-Maligne d'un vaste parc thématique axé sur l'eau, « L'Odyssée des bâtisseurs », un ensemble qui commandera une dépense de 5,4 millions $ et qui pourrait être mis en place progressivement d'ici l'an 2004.

« C'est avec un immense plaisir que nous vous présentons aujourd'hui l'évolution de plusieurs années de réflexion en matière touristique », a lancé avec enthousiasme le maire Jean-Maurice Harvey avant de rendre public les grands termes de cette association entre Tourisme Alma et la Société d'histoire, un regroupement qui permet d'aller de l'avant avec un concept qui mettra en relief l'importance de l'eau dans notre milieu.

Surtout, ce projet prendra une place majeure dans l'avenir touristique régional alors qu'Alma veut enrichir de façon majeure l'offre touristique au Lac-SaintJean par cette réalisation.

Partenariat

Partenariat Ville d'Alma, Tourisme Alma et la SHL

Lors de l'annonce, on retrouve Gérald Scullion, président de Tourisme Alma ; le maire Jean-Maurice Harvey ainsi que le président de la Société d'histoire du Lac-Saint-Jean, Michel Brassard

Pour parvenir à ses fins, les collaborateurs dans ce projet global de 5,4 millions $ ont décidé de se partager la facture et de voir chacun de leur côté au financement.

Ainsi, pour le volet plus spécifique du projet relevant de Tourisme Alma, cet organisme aura la responsabilité de trouver un financement de 2 790 593 $.

Quant à la Société d'histoire du Lac-SaintJean, elle se charge d'établir la composition des fonds nécessaires à sa participation, soit 2 615 000 $.

« Cependant, il est clair que les deux parties sont imbriquées l'une dans l'autre, ce qui fera un seul et même produit intégré. C'est à notre avis un exercice et un exemple de concertation absolue, planifiée en symbiose avec un partenaire qui possède une grande crédibilité dans le milieu », a pour sa part souligné Gérald Scullion, président de Tourisme Alma.

« Ville d'Alma, en partenariat avec la Société d'histoire du Lac-Saint-Jean et en collaboration avec Tourisme Alma, appuiera la présentation, par Tourisme Alma, d'un projet touristique majeur pour l'industrie touristique régionale au programme Travaux d'infrastructures Canada/Québec. La participation de Ville d'Alma sera de 930 593 $, soit un peu plus de 17 % du projet global. Les gouvernements provincial et fédéral seront appelés par ce projet touristique majeur à y investir le même montant dans le cadre du Volet 3 du programmefavorisant l'accroissement du potentiel touristique », de souligner le maire Harvey.

L'emploi pour les jeunes, la diversification économique de Ville d'Alma, le renforcement touristique du secteur Nord et le renouvellement de l'offre touristique sont les principaux arguments qui font que Ville d'Alma a décidé d'aller de l'avant dans ce projet.

On se souviendra que différentes étapes ont préparé le terrain à cette annonce. Déjà, en 1998, la municipalité avait fait l'acquisition de l'édifice patrimonial de l'ancien hôtel de ville d'lsle-Maligne qui deviendra la Maison des bâtisseurs. En 1994, la ville avait mis sur pied un programme annuel d'intégration architectural propice à la conservation du quartier Isle-Maligne et Riverbend. Egalement, la ville a récupéré l'ancienne église anglicane, connue sous le nom de « La Cabotière ». Celle-ci abritera notamment les opérations de la Corporation de la Véloroute des bleuets.

Respect du volet patrimonial
Le projet mettra en relief l'histoire de l'eau et des humains

Le projet de parc thématique « L'odyssée des bâtisseurs » annoncé cette semaine, ce sera avant tout l'histoire de la conquête de l'eau et de l'aventure humaine des bâtisseurs qui ont contribué au début de l'industrialisation de la région Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Ce sera également l'histoire de la bataille de l'eau, le voyage de l'eau sur la planète, la protection d'une ressource collective, le génie de l'eau et le mouvement de la vie illustré et présentes sur un site patrimonial et semi-naturel par le divertissement, la découverte et la culture.

Le projet touristique projeté se réalisera dans le quartier patrimonial d'Isle-Maligne et s'intégrera parfaitement à l'architecture coloniale américaine des années 1930-1940 que l'on y retrouve.

Les ensembles seront directement aménagés sur le parcours de la Véloroute et l'Odyssée des Bâtisseurs comportera deux grandes thématiques.

Photo EEQ 3 Centrale hydroélectrique Isle-Maligne

La première sera le barrage d'Isle-Maligne. L'élément principal sera la Maison des bâtisseurs, l'ancienne hôtel de ville d'Isle-Maligne qui sera prise en charge par la Société d'histoire du Lac-Saint-Jean qui y relocalisera dans un premier temps l'ensemble de son service.

Maison des bâtisseursLe bâtiment qui sera rénové de l'intérieur comprendra des espaces d'exposition, des ateliers éducatifs et une salle multimédia, une boutique de souvenirs et artisanats, le
Service d'aide à la rénovation patrimoniale ainsi que le Service d'archives.

À partir dc ce site, les gens pourront visiter un jardin colonial d'époque et accéder à une piscine thermale. Également, le circuit patrimonial partira de là, permettant aux gens de découvrir le patrimoine bâti, les cimetières des bâtisseurs, l'épopée d'un peuple, découvrir le bateau Le Maligneau, la poudrière de 1923 ainsi que le territoire et le barrages 1, 2,3 et 4 de 1'Isle-Maligne.

La Cabotière deviendra quant à elle la nouvelle maison de la Véloroute des Bleuets, incluant un restaurant/bistrot.

Quant à la seconde thématique, il s'agit des réservoirs d'eau.

Principalement, l'ancien réservoir d'eau d'Isle-Maligne sera réutilisé. À plus de 50 pieds dans les airs, sous le réservoir, une halte d'observation sera aménagée pour offrir une vue splendide sur l'ensemble de la ville et des environs.

À l'intérieur du réservoir, une salle multimédia présentera l'histoire des réservoirs d'eau dans le monde. Un éclairage contrôlé par ordinateur donnera à l'ensemble une luminosité quatre saisons.

Les gens pourront également visiter les ruines du premier réservoir et emprunter le tunnel d'eau pour voyages entre les différents sites.

« Cet ensemble touristique est le fruit d'une réflexion mûrie de la part des différents intervenants du milieu dans le temps et dans l'espace. Dès 1956, une étude de la Coopérative touristique Lac-SaintJean identifiait le secteur Isle-Maligne/ Grande Décharge comme le principal potentiel touristique à exploiter sur le territoire qu'elle couvrait », de souligner Gérald Scullion, en se réjouissant que quelque 45 ans plus tard, on arrive avec quelque chose de concret qui prendra forrne sur le terrain dès le printemps 2002.

L'ancien réservoir d'eau d'lsle-Maligne sera réutilisé. À plus de 50 pieds dans les airs, sous le réservoir, une halte d'observation sera aménagée.

Source :
© France Paradis, journaliste

Extrait du journal
Le Lac-Saint-Jean

Logo Transcontinental
Dimanche le 10 juin 2001

Courriel : redaction_alma@transcontinental.ca