Extrait du journal
Le Lac-Saint-Jean
Samedi le 28 octobre 2006

par France Paradis
journaliste

L'École de chant populaire Sylvie Doyon présente
son spectacle automnal tout simplement intitulé
« MERCI. MONSIEUR FUGAIN ».

© Photo France Paradis

ALMA (FP) - Ses chansons n'ont jamais quitté les ondes et encore moins le cur de tous les baby-boomers qui ont vécu leur adolescence avec les balades de Michel Fugain et de son Big Bazar C'est cette magie, ce talent et cette énergie que l'École de chant populaire Sylvie Doyon propose de transposer dans son spectacle automnal tout simplement intitulé « Merci, Monsieur Fugain ».

Les samedis 4, 11 et 18 novembre 2006, la scène de la Salle François-Larochelle de la Dam-en-Terre sera envahie par quelque 25 chanteurs et danseurs recrutés par
Sylvie Doyon pour ce spectacle qui n'est pas un hommage à Fugain - ce dernier est toujours bien vivant - mais bien une belle production qui permettra à plein de gens de retrouver les chansons de leur adolescence et aux plus jeunes, d'en apprendre un peu plus sur ce grand parolier et compositeur qui a réalisé des balades fredonnées par des centaines de milliers de personnes depuis plus de 30 ans, dans tous les pays francophones.

« Depuis que j'étais ado, dans ma chambre à Desbiens, chez mes parents, je chantais du Fugain. Alors, je rêvais un jour de faire partie d'une troupe qui m'engagerait pour interpréter ses chansons. Je m'accroche à mes rêves et là, on est à fignoler une production où l'on présentera sur scène, en chansons et en chorégraphies, 28 chansons de ce grand auteur », raconte d'une traite Sylvie Doyon.

De l'énergie
L'automne dernier, Sylvie Doyon avait monté un spectacle de haut niveau, un hommage à Joe Dassin, qui avait connu un fort succès avec deux représentations à l'automne et une reprise pour la Saint-Valentin.

« Cette fois-ci, c'est beaucoup plus gros, beaucoup plus imposant comme production, avec une série de 28 chansons, des danseurs, des chorégraphies. Mais c'est stimulant car j'adore Fugain pour la qualité de ses textes et de l'énergie qui se dégage de ses chansons. C'est un être engagé qui était bien en avant sur son temps. C'est un idéaliste, un rêveur qui n'a pas peur de dire les choses. C'est un amant de la terre, c'est un amant des sentiments et des émotions », souligne Sylvie Doyon.

La discographie de Fugain est imposante, d'où la difficulté de choisir les chansons qui composent le spectacle. Il y a cependant des incontournables comme « Je n'aurai par le temps », l'époque du Big Bazar avec « La Fête », « Fais comme l'oiseau », « Tout va changer » ou encore « Comme un soleil ».

« Fugain est capable de mettre des mots et de la musique sur n'importe quoi. Mais, on ne peut pas faire du Fugain sans avoir du matériel humain, de l'expérience de scène et du vécu. Notamment, l'an dernier avec le spectacle de Dassin, on a compris beaucoup de chose et on a augmenté d'un gros cran la qualité et cette année, avec Fugain, on rehausse encore de plusieurs crans la qualité. Je suis très exigente sur tout et lors de la générale de dimanche dernier, on avait cette forme d'énergie qui a toujours caractérisé les passages de Fugain sur scène », d'ajouter avec satisfaction Sylvie Doyon.

Les 24 autres artistes qui entoureront Sylvie Doyon sont des élèves expérimentés qui la suivent depuis quelques années et quelques nouveaux élèves triés sur le volet.

« Fugain, au fond, ce n'est pas compliqué. Des mots, de la musique et de l'énergie. Il faut trouver la combinaison parfaite et c'est ce qui fait que les gens s'identifient à lui, à cause de ça. Fugain ne démode pas et en 2006, ses textes sont tout aussi pertinents qu'en 70 », de poursuivre la productrice.

Tout le travail de répétition des dernières semaines conduit progressivement vers un spectacle de haut niveau : « C'est le corps au complet qui va chanter Fugain ! », de conclure Sylvie Doyon.

Le spectacle « Bravo, Monsieur Fugain » adopte la formule du souper/spectacle débutant à 17 h 30 (30 $ taxes comprises) ou simplement le spectacle à compter de 20 h (15 $ taxes comprises).

On peut réserver en communiquant au 668-8494.


Source :
© France Paradis, journaliste

Extrait du journal
Le Lac-Saint-Jean

Logo Transcontinental