« TACON-SITE DES TOURBIÈRES »
Neuvième Tacon-Site
Réalisé au Jardin Scullion de l'Ascension

« L'ORIGNAL ALBINOS AU PANACHE ET AUX SABOTS D'OR »

Extrait : Curiosité « Le panache d'or de l'Orignal albinos »
[…]

-

Je suis celui dont le sacrifice arrêtera le rétrécissement du Royaume et en restaurera la superficie.

-

J'aimerais apprendre comment!

-

La destinée du Pays de la Ouananiche est d'être contenu dans la peau de l'Orignal albinos au panache et aux sabots d'or. Tu dois me mettre à mort, séparer mon panache de mon front que le Loup Blanc ira enfouir dans un endroit connu de lui seul. Tu trancheras mes sabots que tu déposeras dans ta besace. Ils devront être enterrés aux quatre points cardinaux limitrophes pour borner le Royaume. Tu arracheras mes yeux que tu remettras à Œildebalbuzar afin de lui permettre de scruter l'invisible, car il ne peut voir que profondément dans le visible. Mes yeux craignent la lumière du jour, c'est pourquoi ils peuvent pénétrer les secrets de l'ombre. Enfin, tu m'écorcheras et tu iras jeter ma peau dans ce qui reste du Piekouagami, ce qui aura pour effet d'arrêter net le grand vortex.

-

Ce que tu exiges de moi est contre mes principes. Jamais je me résoudrai à te tuer.

-

Tu ne me tues pas, c'est moi qui me sacrifie. Je suis de ce sol, sans lui je n'ai pas de raison d'être. Que vaudrait ma vie si je ne consentais pas de la sacrifier pour elle? Si tu empêches que je me sacrifie, tu rends mon existence inutile. Si tu le fais, je vivrai à travers le Royaume qui renaîtra à travers moi. Il gardera ma mémoire. Si tu me donnes la mort de cette manière, j'échapperai à la deuxième mort qui est une mort plus définitive que la première, car alors je m'évanouirais dans l'oubli. Mais si tu accomplis ce que le destin du Royaume nous commande à tous deux, je vivrai dans le souvenir reconnaissant du Royaume. Allez, assez parlé, plante-moi ta lame dans le cœur, conforme-toi à notre commune destinée.
Quand tout fut terminé, Ti-Jean détacha le Panache d'or de la tête de l'Orignal albinos et le confia au Loup Blanc, coupa ses sabots d'or qu'il glissa dans sa besace. Il déplia son mouchoir à carreaux rouges et il y enveloppa les yeux qu'il venait d'énucléer. Enfin, il écorcha l'animal sacrifié, plia et replia sa peau qu'il assujettit à ses épaules au moyen d'une corde.

Il remit ses bottes de sept lieues et il se disposait à partir lorsqu'il aperçut le Loup Blanc qui s'apprêtait à dévorer la carcasse de l'Orignal albinos.

-

Sacrilège! Que fais-tu? demanda Ti-Jean, avec un brin de colère dans la voix.

-

Je rends mes derniers devoirs à mon compagnon.

-

En le mangeant?

-

Oui, en le mangeant je lui fais honneur, en le dédaignant je le méprise, car je le laisse en pâture aux vers et aux charognards. Je préfère l'ensevelir dans mon ventre chaud plutôt que dans le ventre froid de la terre.

Extrait : Curiosité « Le panache d'or de l'Orignal albinos »,
tiré du conte « L'Orignal albinos au panache et aux sabots d'or »
de la collection «
Contes du pays de la Ouananiche »
IQ RÉDACTION - Rédacteur officiel :
Bertrand Bergeron - © Interaction QUI ltée


« TACON-SITE DES TOURBIÈRES »
Neuvième Tacon-Site
Réalisé au Jardin Scullion de l'Ascension
Inauguré le 10 juillet 2006

Partenariat de Ville d'Alma

Partenariat avec www.sagamie.org