Diffusion immédiate

Logo IQL


Interaction Qui présente :
ENSEMENCEMENT - MIGRATION
DE

CINQ ARTISTES DE LA RELÈVE DU SAGUENAY-LAC-ST-JEAN

Daniel FORTIN, Geneviève BOUCHER, Jean-Denis SIMARD

Bianka ROBITAILLE, Paxcal BOUCHARD

Photo de Geneviève Boucher

Geneviève Boucher

 
Photo de Jean-Denis Simard
Jean-Denis SIMARD

Photo de Bianka Robitaille

Bianka ROBITAILLE

MIGRATION
présentée par

Photo de Paxcal Bouchard

Paxcal BOUCHARD

LE LIEU
du 21 mars au 14 avril 2002

Extrait de Charles Cote

Lorsque 5 jeunes artistes du Saguenay—Lac-Saint-Jean se déplacent vers Québec pour présenter leurs oeuvres, ils accomplissent un acte de MIGRATION. Or, pour une région qui se désintègre, cette action ouvre un débat sur l’exode et les conséquences qu’elles entraînent sur la vitalité d’une communauté. Chez nous lorsque la population d’ouananiches a dramatiquement chuté entre 1970 et 1990, on a fait appel à une solution qui a été l’ENSEMENCEMENT de tacons dans les bassins versants du lac Saint-Jean. Aujourd’hui, même si la survie de l’ouananiche demeure précaire, il n’y a plus rupture dans le cycle de reproduction de l’espèce.

Petits tacons


Pour Alain Laroche et Jocelyn Maltais, d’Interaction Qui, ensemencer un espace de la Ville de Québec, c’est signaler la perte dûe à la MIGRATION des jeunes du Saguenay–Lac-Saint-Jean vers les centres. C’est aussi une manoeuvre de survie tentant de provoquer dans l’utopie l’accomplissement entier du cycle migratoire : l’aller et le retour. Quitter la frayère pour retourner chez soi et ainsi boucler le cycle générateur.

Plus de 5 000 ouananiches emblématiques, pointant la région Saguenay—Lac-Saint-Jean, seront ensemencées au Parc de la jeunesse du quartier Saint-Rock de Québec, le 21 mars 2002. Avant leur retour au Lac-Saint-Jean, les ouananiches frayeront jusqu’au 14 avril avec tous les québécoises et québécois solidaires de notre région.
Pendant la même période, Le LIEU accueille 5 artistes de la relève du Saguenay–Lac-Saint-Jean. C’est l’occasion pour eux de porter un regard personnel sur le phénomène de MIGRATION tel que vécu à l’intérieur de leur communauté. Pour tous, cela se traduit par une recherche d’équilibre et d’harmonie entre l’art et la vie. Une profonde aspiration à communiquer, échanger et s’exprimer. Vivre l’acte de création par une contribution à la fois intime et publique dans un territoire d’appartenance.

Alain Laroche, Alma, février 2002

Droit d'auteur

- 30 -


Source :
M. Alain Laroche
président

INTERACTION QUI LTÉE.
3135, des Mésanges, Alma, QC Canada G8B 5V3