Curriculum Vitae


Interaction Qui. L'art, c'est toi itou
Deux décennies d'art social


Texte de Guy Sioui Durand

MANIFESTE/ ACTION (1980)
Pointer les signes de la nécessité

À la fin des années 1970 et au début des années 1980, un vent contre-institutionnel et d'autogestion souffle dans les régions du Québec. Dans la foulée des lieux d'enseignement (universités et cégeps), des artistes ont décidé de vivre et de faire vivre l'art actuel en régions, là où ils vivent. Plusieurs se donnent des outils de rassemblement, de création, d'intervention. Des réseaux se connectent. Le contexte social et la nature des rapports politique, écologique, féministe et de participation, font de la société une donnée d'art.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, ce climat se traduira par la formation de centres comme Séquence, Langage Plus et l'Atelier d'Estampe Sagamie, de collectifs comme L'Atelier Insertion et Interaction Qui, de la revue autogérée Focus. Une tension nouvelle interpelle et stimule du fait le dynamisme des lieux d'enseignement comme le Module des Arts de l'Université du Québec à Chicoutimi et les cégeps de Chicoutimi, Jonquière et Alma . L'aventure d'engagement politique et artistique de la Maison de l'Arche à Jonquière et l'impact majeur du Symposium International de Sculpture environnementale de Chicoutimi vont inspirer ces nouveaux acteurs d'un art qui se veut parallèle aux institutions existantes. À lui seul le Symposium International de Sculpture Environnementale de Chicoutimi de l'été 1980 symbolise ce catalyseur de changement perceptible dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les notions d'événement d'art, de sculpture environnementale et d'art sociologique, non seulement y sont véhiculées et théorisées, mais aussi mises en pratiques, remettant en question un certain modèle du champ de l'art fondé sur l'objet, l'exposition, le marché et la contemplation.

À Alma, plusieurs ont toujours en mémoire les mésaventures des deux Symposiums de sculptures d'Alma, au milieu des années 1960, et qui ont marqué l'histoire de la sculpture publique au Québec alors que les œuvres furent détruites. La Salle Tremblé au cégep où existe un département d'art présente déjà une vingtaine d'expositions annuellement. L'art traditionnel et contemporain s'y succèdent. Le projet d'un centre d'artistes autogérés du nom de Langage Plus, la présence de l'Atelier d'Estampe Sagamie esquisse le projet d'une Biennale Nationale de l'estampe, du dessin et du papier-matière (qui naîtra en 1989). C'est dans cette conjoncture effervescente que le duo formé d'Alain Laroche, peintre, et Jocelyn Maltais, sculpteur sur bois, tous deux enseignants en art au Cégep d'Alma va devenir Interaction Qui.

En signant le Manifeste/Action en 1980, le duo d'artistes pose les jalons d'une aventure artistique locale qui change irrémédiablement leur conception et leur pratique de l'art. Il faut parler ici d'un Manifeste/Action dans la mesure où sa conception, sa cohésion et sa diffusion passent par Action 80, une performance de tirs à l'arc dans des cibles circulaires. La circularité sera encore à la base d'Intervention 58 et d'un des ateliers d'art sociologique dans la cité d'Alma à l'intérieur duquel Alain Laroche sera un rouage déterminant. Ce tableau réaligne les intentions socio-artistiques énoncées dans le Manifeste/Action en fonction de la dualité mutations personnelles et changements collectifs :

Mutations personnelles   Mutations collectives
Flécher un itinéraire d'existence   Tirer les paramètres d'un milieu culturel
Marquer les réalités immanentes   Viser à un art quotidien
Percer le rituel de la vie    
Pointer les signes de la nécessité    
Tracer les marques de nos obsessions   Piquer les éléments d'un langage
  - Indiquer les lieux générateurs
  - Repérer la trace signifiante
  - Signaler le point perturbateur
   
Orienter les espaces référentiels    
Fixer les résidus temporels    
Tendre les lignes de l'action libératrice   Tendre les lignes de l'action libératrice

Le Manifeste/Action exprime autant l'intention d'une transformation individuelle par l'art que l'intention d'oeuvrer en interfaces avec les réalités sociales locales. Avec le recul, ces énoncés du Manifeste/Action prennent valeurs de repères.
Ensemble, le Manifeste/Action, Intervention 58, Une Rue Art'Faire et La Salle Tremblé plafonnée, entre 1980 et 1983, définissent la phase d'émergence d'Interaction Qui.

Texte de Guy Sioui Durand

Fermer la fenêtre


Partenariat de Ville d'Alma

Partenariat avec www.sagamie.org