Logo de Séquence

..

Logo Galerie Séquence

Communiqué de presse  

Diffusion


De la construction des images

TABLE RONDE EN PRÉSENCE DES ARTISTES
ISABELLE HAYEUR, MARCEL BLOUIN, STEVE LEROUX ET PAUL LOWRY
mardi le 30 octobre, 19 h.

Vernissage le jeudi premier novembre à 17 h.
Exposition jusqu'au 9 décembre 2001

L'image est là, dans l'attente d'un regard.
L'image se construit dès que le regard se pose sur elle.

Dans un premier temps, le sujet regardé, ce qui est vu, dans un second temps, le regardeur. C'est lui qui scrute, décortique, transpose, interprète, agit sur ce qui est vu, l'acte de voir étant directement influencé par sa perception.
Qu'il y ait ou non utilisation d'une technique et d'un médium, l'image se construit et cela est d'autant plus vrai, plus près de l'évidence avec la photographie, qu'elle soit analogique ou numérique. La photographie permet de choisir cette parcelle du réel que l'on désire montrer. La possibilité d'appréhender autrement la réalité est une des perspectives que nous offre la photographie. Avec l'analogique, nous avions et avons toujours l'idée de l'instantanéité, ce moment qui parfois, paraît plus vrai que le vrai ou encore, qui confère au sujet une aura qu'il n'avait pas auparavant. Le numérique offre la possibilité d'aller bien au-delà de cette fraction de temps imposée par le " ça a été ", il permet de revenir sans cesse sur une même image, de déjouer ce premier état de la vision, de le modeler afin que le résultat corresponde à l'interprétation de l'opérateur.
De la construction... des images propose des moments, des lieux revisités par les photographes Isabelle Hayeur, Marcel Blouin et Steve Leroux. Ces lieux revisités deviennent des constructions hybrides, où les anciens et les nouveaux supports photographiques s'entremêlent pour mieux nous transporter vers cette frontière invisible logée dans la perception, où réalité et fiction sont constamment sollicitées. En fait, ces compositions qui à première vue paraissent bien anodines, appellent un regard attentionné car plus on s'y attarde, plus elles semblent se déroberS Est-ce bien vrai ? Est-ce que ces moments ont vraiment existé ? Avec les Parages obscurs de Leroux, les Paysages incertains d'Isabelle Hayeur et Le Paradis des framboises de Blouin, les choses sont maintenues dans un autre espace temps comme si ces lieux étaient d'une époque incertaine.
Les recherches de Paul Lowry, qui sera en résidence/atelier du 27 octobre au 2 novembre, sont également orientées vers le faire et la construction de la représentation. À partir de matrices photographiques, Lowry explore d'autres lieux de la nature, ceux du corps humain pour en sonder les paysages intérieurs et ce, en s'inspirant d'une technique datant du 18e siècle, la physiognomonie.
Les compositions de ces artistes intègrent toujours des éléments tout à fait reconnaissables, des choses ou des lieux suggérés. Il faut se méfier du reconnaissable car c'est là, dans ce familier que la fiction prend naissance.

Entrée libre


Pour information,
téléphoner au (418) 543-2744

- 30 -

Source
Gilles Sénéchal

SÉQUENCE

SÉQUENCE
132, rue Racine est, C.P. 442
Chicoutimi QC G7H 1R1
Tél. : 418-543-2744

Site websequence.qc.c

Courrielart@sequence.qc.ca

Membre du regroupement des centres d'artistes autogérés du Québec (RCAAQ), SÉQUENCE bénéficie du soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des Arts du Canada, de ses commanditaires et de ses donateurs.


Partenariat avec www.sagamie.org

Droit d'auteur
Dernière révision : 27 octobre 2001

Commentaires
Webmestre
Raymond-Marie Lavoie