Répertoire artistique régional

Curriculum Vitae

Collectif composé de quatre artistes professionnels
-
Julien Boily, Sonia Boudreau,
Étienne Boulanger, Noémie Payant-Hébert -
Saguenay
QC Canada

Site web : www.cedule40.com

Studio à IQL'Atelier : 201, rue St-Louis Est, Alma QC Canada


2009-2010 - Projet « LA GLISSOIRE »
LA GLISSOIRE EST UN PROJET D'OEUVRE PERMANENTE

Réalisé en collaboration avec IQ L'Atelier
dans le cadre du projet Quartier.

Cette structure, de 8 m de haut par 6 m de diamètre, évoquera par sa forme, ses proportions et ses matériaux, la glissoire à bois inaugurée à Alma en 1860 par la compagnie Price. L’arbre en croissance assurera l’aspect évolutif de l’œuvre qui sera réalisé à l'été 2009.

Le collectif artistique CÉDULE 40 à été fondé à Saguenay en 2005. Cette union est issue d’une volonté d’explorer de nouveaux territoires de l’art en proposant des projets artistiques inusités et particulier au niveau de la création dans son rapport au lieu et à la collectivité. Ainsi, dans un esprit ludique et poétique, Cédule 40 veut créer des oeuvres qui font appel à l’interaction du public auquel elles sont destinées.

2008 - Projet « ROUAGES » dans le cadre des 400 ans de la ville de Québec.

Le collectif en arts contemporain
Cédule 40

Lauréat du volet National de création
de jardin contemporain éphémère;
Le jardin a été créé à l'été 2008.

Suivez sa réalisation sur lwur Blog
Inauguré le 15 mai 2008
aux studios de
IQ L'Atelier, à Alma.


CÉDULE 40 s’est fait connaître pour son jardin « Sous-terrain de jeu » au Festival international de jardins en 2006 et le projet « Terrain fertile » en 2007. Le collectif a reçu deux bourses de la fondation TIMI (en 2006 et 2007) et a été choisi pour réaliser un jardin éphémère dans le cadre du 400e anniversaire de Québec à l’été 2008. Les membres de CÉDULE 40 vivent et travaillent à Chicoutimi.
2007» Terrain fertile » de Cédule 40

Voyez comment le jardin a évolué au cours de l'été 2007

Les lexiques de la ruralité, de l’agriculture et des terrains de jeux sont réunis dans cet amusant jardin interactif. Plutôt qu’un environnement hautement contrôlé, CÉDULE 40 a inventé un système de plantation fondé sur le hasard et la distribution aléatoire. En revisitant les modes de production agricole traditionnels et en intégrant la participation du visiteur dans la plantation du jardin lui-même, les créateurs transgressent l’un des principes de base du jardinage, soit l’organisation stratégique d’un lieu.

Depuis sa création en 2006 le jardin a été modifié pour rehausser la perception qu’en ont les visiteurs. L’an dernier, quand ils montaient sur la balançoire géante, les visiteurs provoquaient la rotation de silos qui semaient au hasard des graines d’avoine et de lin. Si l’intention était de semer le jardin graduellement tout au long de l’été, la nature s’est révélée si forte qu’un champ uniforme s'est créé rapidement. Cette année, les concepteurs ont ralenti le processus en créant un sol stérile en tuiles de céramique – des sillons agricoles dans lesquels s’accumulent les graines d’orge. Avec le temps, les sillons formeront un humus fertile qui rendra possible la croissance de semences subséquentes. Ainsi, les visiteurs pourront participer à l’ensemencement tout au long de l’été, pendant que le bruit des graines tombant sur les tuiles de céramique soulignera encore plus la nature participative du jardin.
2006 - Sous-terrain de jeux de Cédule 40
 

-
Julien Boily, Sonia Boudreau, Étienne Boulanger, Noémie Payant- Hébert -, repense les lexiques de la ruralité, de l’agriculture et des terrains de jeux dans un jardin planté avec la participation des visiteurs.

Les lexiques de la ruralité, de l’agriculture et des terrains de jeux sont réunis dans ce jardin interactif très simple. Plutôt qu’un environnement hautement contrôlé, Cédule 40 a inventé un système de plantation fondé sur le hasard et la distribution aléatoire. En revisitant les modes de production agricole traditionnels et en intégrant la participation du visiteur dans la plantation du jardin lui-même, les créateurs transgressent l’un des principes de base du jardinage, soit l'organisation stratégique d'un lieu. Le visiteur est invité à utiliser une balançoire surdimensionnée, provoquant la rotation de silos perchés 5,5 mètres au-dessus, qui sèment au hasard des graines d'avoine et de lin. Le hasard devient ainsi le principe qui guide le plan de plantation, la participation du visiteur son mode de production.

En montant sur la balançoire, le visiteur devient un participant actif. Il obtient aussi une perspective différente sur le jardin, le site du Festival et les alentours. De plus, la tranchée qui traverse le site lui permet de voir, sous la surface du sol, les systèmes radiculaires des graines qu’il a semées. En somme, c'est un retour à la terre, il fend l’air, mais aussi le sol.

Le résultat, visible seulement au cours de l’été, quand les semences prennent racine, est tout sauf un aménagement de jardin conventionnel.
Les concepteurs
Cédule 40, fondé au Saguenay en 2005, est un collectif composé de quatre artistes multidisciplinaires — Julien Boily, Sonia Boudreau, Étienne Boulanger, Noémie Payant- Hébert. Leur pratique collective explore de nouveaux territoires pour l’art et développe des projets interactifs qui forgent des relations significatives entre une collectivité, l’œuvre et le paysage.

Site web : www.cedule40.com


 

Vers le haut

Partenariat avec www.sagamie.org

Droit d'auteur
Dernière révision : 11 mai 2010

Raymond-Marie Lavoie
Webmestre