Arts et technologies informatisées

À la manière d'Arcimboldo

par Véronique Lavoie

À propos de ma démarche

Photo de VŽronique Lavoie

Mes créations

Forum télématique

«Bonjour, mon nom est Véronique Lavoie.
Comment expliquer qui je suis ? Mmmh ! Bon, d’abord je suis quelqu’un de réservé, c’est-à-dire pas timide, mais je n’ai pas tendance à me lâcher trop lousse devant plusieurs personnes. Je suis également une personne qu’il ne faut pas trop brusquer, sinon je peux éclater.
J'aime par dessus tout le plaisir, le pâté chinois, le respect, la pêche, le cinéma, le soleil, la bière, l’honnêteté, les mets chinois, le billard, la nature, les gens, la diversité, l’humour, les animaux, l’amitié, la musique, la vie,…
Je déteste par dessus tout l’hypocrisie, le poisson, le badminton, le lundi, le superficiel, la violence, les bananes, la jalousie, la chasse, les fruits de mer, la chicane, les levers matinals, l’égocentrisme, les oraux, l'orgueil, les tomates, la routine, la mort et ce qui s’y rattache,…
Après ce cours, je suis en mesure de dire que j'adore le montage photo et vidéo, je pourrais aussi faire carrière en infographie mais en vérité je ne sais pas encore ce que je ferai. Comme je suis toujours à la dernière minute, je me déciderai donc à la dernière minute. Mais j’ai quand même quelques idées derrière la caboche. J’ai besoin d’être sûr avant de m’embarquer dans quelque chose et pour l’instant, je ne suis sûr de rien. Il faudrait que je me retrouve seul avec moi-même et que je me questionne. J’ai vraiment beaucoup de difficulté à prendre une décision. Qu’elle soit simple ou qu’elle puisse changer ma vie. Je déteste m’acheter une barre de chocolat parce que je peux rester devant les choix de palettes durant 1 heure ou plus car je ne sais que prendre. Le pire est que je regrette souvent mon choix une fois le chocolat acheté. Vous comprendrez que cette mise en situation s'applique partout ou presque.
Les gens s’impatientent parfois avec moi. Il existe plusieurs raisons à ces réactions. Je ne suis pas rapide, c’est toujours long avant de décider une proposition (souvent je dis : N’importe quoi, comme tu veux) et les gens se choquent.
Je suis une bonne personne malgré tout. Je ne suis pas stressé par la vie, je vit au jour le jour. J’ai pour mon dire, tout est fait pour arriver ainsi. Bref, Je prend la vie du bon côté quoi ! ! !»

Mes creations

Mozaique

Profils



H-5

G-5

# 39

# 38

# 37

# 36

paves/H/39-H-5.jpg

paves/G/39-G-5.jpg

paves/39-39-01.jpg

paves/38-39-02.jpg

paves/37-39-03.jpg

paves/36-39-04.jpg

2001/02/05

2001/02/19

2001/01/22

2001/01/29

2001/02/12

2001/02/26


Forum télématique

THÉMATIQUES ABORDÉES

" L'Identité, le Portrait, le Territoire, le Paysage et l'Art total "

Alain Laroche a écrit :
Ceux-ci s’inspirant de leur histoire propre et des idées reçues lors d’échanges avec d’autres artistes de différents territoires. Le marché de l’art était diversifié et distribué, on parlait d’art français, allemand, anglais, italien, américain, etc... Aujourd’hui, l’art est mondial, c’est à dire Américain!

Le territoire est un sujet important de la vie courante. Il a été et est encore aujourd'hui cause de conflits et de guerres. Oui!! Aujourd'hui, XXIe siècle, on veut la mondialisation. Mais qu'en est-il de l'art ? Il est vrai que la vie artistique était autrefois inspirée de l'histoire et des cultures de chacune des nations, des territoires. Aujourd'hui, l'art AMÉRICAIN est synonyme d'art mondial. Quel en est le rapport? Il n'y a pas que l'Amérique dans le monde. Que fait-on de l'art Européen par exemple? On le surnomme d'américain? L'art doit aujourd'hui correspondre au principe de la mondialisation pour être reconnu comme un produit artistique vivant et créatif. Cette discipline devrait selon moi rester territoriale. Le monde est axé sur les américains. Il est vrai que ce territoire est riche en ressource et tout ce qui s'y rattache, mais est-ce une raison pour donner tant d'importance à ce dernier?

Verrons-nous apparaître de nouvelles formes d’art, libres de toutes règles (politiques et économiques) capables de supporter la diversification des idées et des créations?

L'art est un moyen de communiquer ses idées personnelles sur un sujet tout en émettant sa créativité. Si avec l'art mondial on ne peut supporter ces idées, alors l'art n'est plus de l'art, mais un contexte universel où les pensées des artistes doit convenir aux contraintes voulues. Oui! L'art doit être libre de toutes règles.
L'art ne doit pas contenir des balises et des idées préparées d'avance. Il doit se développer à partir de son cru.
Ce n'est pas avec l'évolution de l'art mondial que ce domaine deviendra libre, au contraire... L'art se coince de plus en plus. Les technologies numériques comme Internet, accessibles dans le monde entier viennent, selon moi, nuire au marché de l'art. Mais les artistes doivent suivre l'évolution de la vie, ils n'ont pas le choix!!

Vers le haut

Arts et technologies informatisées
Partenariat avec www.sagamie.org