Arts et technologies informatisées

À la manière d'Arcimboldo

par Myriam Lavoie

À propos de ma démarche

Photo de Myriam Lavoie

Mes créations

Forum télématique

«Mon nom est Myriam, eh oui, Myriam et mon plus grand défi en ce moment est de trouver quelques trucs à dire sur moi et c’est sûrement la pire torture que l’on peut m’infliger. Pour débuter, le métier que j’aimerais pratiquer fait encore partie du domaine de l’inconnu, mais j’y travaille ! Je sais par contre que le dessin a toujours fait partie de ma vie et j’ai bien apprécié mes deux années d’étude au collège d’Alma dans le domaine des Arts et technologies informatisées. Mes connaissances en informatique n’étaient pas très élaborées, pour ne pas dire nulles, avant d’entreprendre ces deux années, mais j’ai pu constater que le dessin et les nouvelles technologies vont de pair. Je ferai peut-être une carrière en tant que graphiste ou infographiste. Le 3D et la photo sont également des options que j’envisage de plus en plus. Une chose est certaine, je suis dans la bonne voie, mais malheureusement, on ne peut tout faire à la fois !
Comme vous avez pu le remarquer, je suis une fille plutôt indécise et c’est pour cette raison qu’une petite année de réflexions intensives s’impose. J’entends par là qu’un petit voyage à l’extérieur serait le bienvenu. Le profil qui vous est présenté (première partie) dévoile en quelque sorte une passion que j’ai depuis ma tendre enfance, celle de l’Égypte et peut-être aurai-je la chance de pouvoir y aller un jour. Celle-ci fait entre autres partie des thèmes qui m’ont toujours fascinés. J’adore l’art ancien et tous les mystères de la mythologie. J’ai essayé de représenter cette passion dans le cadre de ce projet. Pour le reste, me décrire n’est pas un passe-temps très intéressant tant pour moi que pour vous, alors je vais vous épargner ce supplice. Je pense que j’ai fais globalement le tour de la question et comme je suis d'une nature plutôt timide, je laisse aux gens qui m’entoure le plaisir de me découvrir...»

Mes creations

Mozaique

Profils



H-7

G-3

# 38

# 37

# 36

# 35

paves/H/38-H-7.jpg

paves/G/38-G-3.jpg

paves/38-38-01.jpg

paves/37-38-02.jpg

paves/36-38-03.jpg

paves/35-38-04.jpg

2001/02/05

2001/02/19

2001/01/22

2001/01/29

2001/02/12

2001/02/26


Forum télématique

THÉMATIQUES ABORDÉES

" L'Identité, le Portrait, le Territoire, le Paysage et l'Art total "

QU'EN EST-IL DU PORTRAIT ?

Alain Laroche a écrit :
Plus souvent qu’autrement, ces portraits sont réalisés par des compagnies (Sears, Zellers, etc..) qui appliquent la même recette pour tous. Ce genre est-il agonisant où pourrait-il prendre un nouveau souffle grâce aux technologies numériques de l’image?
«Pour répondre à cette question, je crois d’ailleurs être assez ferme sur ce point, je ne pense pas et ne penserai jamais qu’au moyen des nouvelles technologies, qui est dans le cas présent la photographie, que l’on puisse obtenir les mêmes résultats qu’au niveau du portrait traditionnel. Oui, je peux concevoir que la photographie est une forme d’art en soit et que cette forme d’art en question a su assimiler les mêmes apports et effets retrouvés dans la peinture au cours des dernières années (jeux de lumière etc) phrase écrite dans l’encyclopédie " Bordas ", mais j’estime juste de dire que cette méthode ne pourra jamais remplacer le bon vieux portrait. La photo est beaucoup plus commerciale et accessible que le portrait et cette accessibilité lui enlève d’ailleurs de son intérêt et de sa crédibilité. Le portrait, qu’en à lui, " ressuscite les esprits " selon le peintre Frank Auerbach et je soutiens fermement cette prise de position. Par l’entremise du portrait, on peut ressentir presque parfaitement l’humeur et la personnalité du sujet ainsi que celle du peintre. L’artiste se représente également par son style, son coup de pinceau qui est propre à lui et je pense qu’il est d’autant plus intéressant de conserver cet aspect lors de la réalisation d’une œuvre.
Le portrait est plus qu’une vulgaire représentation de personnes, il est magique, unique et mystérieux, il nous transporte d’époque en époque, d’un milieu à un autre et nous fait ressentir les sentiments de la personne et nous fait réfléchir au sujet de cet être qui se trouve immobile, devant nous (heureusement) qui nous fixe à partir d’une toile, d’un tableau. Une photo, aussi réussite qu’elle puisse l’être, n’aura jamais autant de charme et de charisme qu’un portrait peint à la main. Même Beaudelaire craignait que la photographie ne corrompe l’art en le suppléant (prendre note que ceci est une citation), car il est d’une importance capitale de respecter et préserver notre méthode traditionnelle. Oui, il faut aller de l’avant mais sans pour autant ignorer ou remplacer ce qui nous a précédé.
Si vous auriez à choisir, avec intention d’embellir un mur de votre chambre, attention, le terme embellir est à considérer, entre un portrait peint à la main et une photographie réalisée par des compagnies telles que Sears, Zellers ou dans le pire des cas Canadien Tire (j’espère que vous passerait aux autres options, en admettant que la chose soit possible), quel serait votre choix ? Qu’en à moi, la question ne se pose même pas, car l’aspect magique se retrouvant dans une toile fait maison est unique et irremplaçable ! »

Courriel

Vers le haut

Arts et technologies informatisées
Partenariat avec www.sagamie.org