Arts et technologies informatisées

À la manière d'Arcimboldo

par Frédérick Juair

À propos de ma démarche

Photo de FrŽdŽrick Juair

Mes créations

Forum télématique

«Bonjours cher et chère lectrice...
Voilà une manière plutôt polie pour débuter un texte de présentation où l’on doit parler de soi. C’est que, dans le peu de qualitées que renferme mon corps chétif et rabougris , la politesse et l’éloquence en font parti . C’est le balancement entre mon langage grivois, lorsque je suis entre copain, et l’attitude à adopter lorsque l’étiquette le demande. Si vous me demander : “Fred, que pense tu de la situation de l’artiste à l’an 2000?” et bien répéter car je suis quelqu’un de distrait dont l’attention est difficile à capter.
Je suis un vrai moulin à parole qui semble activer par un ouragan. La preuve, je raconte et dicte chaques phrases que j’écrit à mon compère et ami d’ATI ,de party et de confidence Alexandre “numberHate” Boudreault. J’aime bien des trucs comme la musique( je joue de la guitare), les arts traditionnels ( je gribouille et... ben c’est pas mal ça) et les arts audio-visuels (j”adore l’animation 3D ainsi que tout genres de montages) les jeux vidéo (Baldurs gate!) les arts de la scène (j’aime acter) et ces douces demoiselles qui rajoute de la beauté à la grisaille quotidienne (non, je ne suis pas un coureur de jupon!).
Ma manière de considérer les arts peut être vu comme étant simple, et c’est vrai. Je suis spontané, ce qui me pousse à faire quelque chose simplement quand le coeur m’en dit, où ça me tente momentanément. Je ne prône pas vraiment l’art conceptuel, car je trouve facile de donner une signification à une chose et même si ça ne fait point parti du concept. Une chose peut être significative pour l’un et vide de sens pour l’autre. De plus je considère ( attention ce n’est guère la totalité de l’ensemble) que les artistes conceptuels vont trop personnellement dans des sens qui devrait être généralement. Ce que je veux dire, c’est qu’ils donnent une signification tellement subtil qu’ils sont les seuls à comprendre ce que l’ensemble de l’auditoire devrait, pour la véracité du concept, être en mesure de cerner. Viva el pletos! Viva el cabong! Vive la spontanéité!
Aussi, j’aime beaucoup les choses morbides... le sang, les os, le noir. J'étais même sensé faire une sculpture d'os avec un copain, un grand artiste pour quelqu'un de mon âge, c-à-d Pierre-Yves Girard. C’est pas mal ça, j’aurais beaucoup encore à écrire mais je crois que tout autres renseignements serais rajouter du sel à une chips...»

Mes creations

Mozaique

Profils



L-1

K-9

# 32

# 31

# 30

# 29

paves/L/32-L-1.jpg

paves/K/32-K-9.jpg

paves/32-32-01.jpg

paves/31-32-02.jpg

paves/30-32-03.jpg

paves/29-32-04.jpg

2001/02/05

2001/02/19

2001/01/22

2001/01/29

2001/02/12

2001/02/26


Forum télématique

THÉMATIQUES ABORDÉES

" L'Identité, le Portrait, le Territoire, le Paysage et l'Art total "

Alain Laroche a écrit :
Comment envisager l’art du portrait dans un siècle de communication?
Comme je me considère quelque peu graphiste, voici ce que je croit ce qui devrait en être du portrait. Premièrement comme je trouve fade et terne la similitude règnant entre les divers portraits, il me parait évident que diverses modifications informatiques dévraient être employés pour chacuns puisque que cela permettrait non seulement de contextualisé mais aussi de mieux représenter le sujet selon des critères caractérisques.
Je ne désire point blâmer le type de photo du style "zeller" et tout autre photo conventionnelle peu innovatrice car la formule est efficace pour l'utilité du portrait. Il montre la personne à son meilleur, se montrant comme elle le désire et le décor n'attirant pas le regard. Le sujet est facile à identifier. Cependant pour ce qui est de la créativitée, le portrait y perd tout son sens. Je crois que de rehausser le portrait est valable car sinon il ne suicite aucun intéret, étant trop commun et habituel, ne dégageant aucune émotion. C'est sans doute pourquoi en ATI l'on présente des profils rehaussés par diverses thématiques, transformant de vulgaires et banals portraits en de magnifique (du moin certain le sont) représentation d'une personne. Comme nous somme a l'aire de la communication, nous dévoilons ces mêmes portraits au monde en le diffusant sur internet.
Comme c'est un moyen facile et abordable, c'est une manière efficace d'immortalisé les autres élèves puisque c'est au monde entier que l'on montre leurs représentations graphiques. Bien sur il y a un moyen de sauver tout portrait photographique de la total dérision mais cependant, n'oublions pas q'un portrait fait à la main d'un artiste restera toujours plus efficace et plus impressionnant, plus unique et plus personnel que l'exécution froide et morte d'une machine.

Vers le haut

Arts et technologies informatisées
Partenariat avec www.sagamie.org