Arts et technologies informatisées

À la manière d'Arcimboldo

par Virginie Jean

À propos de ma démarche

Photo de Virginie Jean

Mes créations

Forum télématique

«BONJOUR
Je me présente Virgini Jean.
Moi je trouve que la
Vie passe trop rapidement car sous mes 19 ans,
Minables sont les événements ou activités réalisés
Durant mon existence.
Mais d’abord qui est moi ?
je suis le genre de fille

Qu’on n’aime pas à première vue. Parce que, sous mes multiples personnalités, on peut me connaître comme étant timide, sarcastique, vantarde, belle à croquer ou simplement une personne qui pourrait souffrir de certains troubles. Mais c’est faux ! ! ! Je suis adorable et gentille, expressive et n’ayant point peur du ridicule.
De plus j’ai des rêves…Je ne peux imaginer ma vie sans rêver surtout la nuit. j’adore la nuit, c’est mystérieux , tranquille et l’on y sort pour s’amuser. Blablabla…je reviens à mes rêves, mon plus grand est de toujours être heureuse dans la vie, quoi qu’il m’arrive et mon second est de devenir réalisatrice de films. Je sais que je dois y travailler fort mais moi et mon ange nous sommes la meilleure équipe au monde et tout est possible.
Ensuite les éléments que j’aime dans ma vie, je suis heureuse de me lever à 5 heures le matin pour aller travailler sur la ferme de mes parents, pour nourrir mon veau Flefi. Cet animal est si remarquable et beau ! C’est mon fils à moi. J’aime la couleur jaune parce qu’elle me fait mal aux yeux et me rend mieux.
Et finalement, je m’aime comme je suis, moi la petite Virgini qui vient d’un rang dans un village pas très réputé et qui veut devenir quelqu’un dont on se souviendra avec une grande fierté.
Pour conclure, je me prédis un été à apprendre la langue anglaise loin de ma maison et pour ensuite enter à l’université Concordia en cinéma. EN passant,
je suis célibataire et désire le rester mais j’adore avoir un fan-club.

Merc


Mes creations

Mozaique

Profils



L-3

K-7

# 31

# 30

# 29

# 28

paves/L/31-L-3.jpg

paves/K/31-K-7.jpg

paves/31-31-01.jpg

paves/30-31-02.jpg

paves/29-31-03.jpg

paves/28-31-04.jpg

2001/02/05

2001/02/19

2001/01/22

2001/01/29

2001/02/12

2001/02/26


Forum télématique

THÉMATIQUES ABORDÉES

" L'Identité, le Portrait, le Territoire, le Paysage et l'Art total "

LE MARCHÉ DE L'ART

Alain Laroche écrit :
Le marché de l’art qui est essentiellement économique en a défini les règles et par le fait même le produit.
«Le marché de l’art… Je ne sais pas, mais dans ma tête ça sonne, le marché du parfait crosseur. Quand, je pense aux pauvres artistes qui ont perdu la chance de s’enrichir monétairement, pour le profit d’un individu à la tête d’une galerie d’art ou de n’importe quel autres entreprises dans ce domaine. Peut-être que je parle un peu trop, mais pensons juste au débat qu’éveille la compagnie Napster qui fournit gratuitement des mp3 aux internautes sans aucun droits d’auteur. C’est révoltant ! Personnellement, je n’encourage pas ce type d’industrie.
Maintenant, pour qu’une œuvre entre dans le marché de l’art, elle a intérêt à être international. Attention, ici le mot international est synonyme du mot <américain>. On est rendu ou ? Moi, je me perds. Et en plus, le domaine de l’art aussi, y calculent des pertes. Car, en agissant de la sorte, il supprime la réussite de plusieurs artistes. Mais, le fait le plus bizarre est qu’à chaque courant artistique, le monde territoire répète la même erreur. Qui est d’éliminer toutes les œuvres non-conformes à la mode. L’humain sera-t-il toujours hanté par la question :Suis-je normal ? Ce qui me reporte à penser, à la fameuse masse. Suivons le troupeau de moutons et éliminons le mouton noir du groupe.
Cependant, la nouveauté que je n’apprécie guère dans le marché de l’art est la vente d’œuvres sur Internet. Tout le monde en parle, tout le monde le sait, sur Internet c’est facile de déjouer le système. Pourtant, la nouvelle tendance est d’organiser des ventes, encans d’œuvres d’art. Oui, le gros profit peut être là. " En galerie, il faut six mois à un an pour vendre une œuvre", soupire Denise Cadé. "J'ai été approchée par des sites Internet qui assurent rassembler 20 millions d'acheteurs potentiels et pouvoir vendre en deux semaines. Si cela se confirme, je ne pourrai refuser". Comme nous le démontre Denise, c’est l’argent. Je ne partirais pas sur une analyse du capitalisme mais je suis certaine qu’au bout de la ligne se n’est plus elle qui va récolter le blé mais celui qui annonce les ventes de sa galerie sur son site. À chacun son souffre-douleur.
En conclusion, je suis frustrée. Je ne vois que des normes, des règles, qui jouent contre nous au gain de quelques grandes têtes, à qui je dois avouer une certaine intelligente imprégner d’une grande indifférence face au plus petit. »

Courriel

Vers le haut

Arts et technologies informatisées
Partenariat avec www.sagamie.org