Porte-Folio


Saguenay
QC Canada


«LA MARQUISE DE POUSSIÈRE »
[Première édition lancée officiellement en septembre 1999]

Élisabeth est fascinée par la collection de poupées anciennes de sa mère. Elle rêve du jour où Marielle la lui offrira, comme son arrière-grand-mère l'avait fait pour sa mère lorsqu'elle était enfant.

La poussière nourricière
En voulant remettre sa bottine à la marquise, la plus gracieuse de la collection, Élisabeth échappe la poupée de porcelaine. Afin de cacher son méfait, elle dissimule rapidement la belle. Elle s'assure ensuite que les poupées sont bien recouvertes, tout d'abord pour que personne ne s'aperçoive qu'une poupée manque à la collection, mais aussi parce qu'Élisabeth, qui a vu bouger les poupées, est convaincue que ces dernières mangent de la poussière et que c'est ce qui leur permet de se mouvoir.

Mystère et superstition
Les malheurs d'Élisabeth ne font que commencer : sa mère s'étant remariée depuis peu, la fillette se sent négligée par Marielle qui, depuis la mort du père de l'enfant, avait consacré beaucoup de temps à sa fille. Élisabeth tente donc de reconquérir le coeur de sa mère, mais elle sait que ce ne sera pas facile. Elle décide alors de lui trouver la plus belle poupée du monde. Après de longues recherches, et plusieurs larcins, la fillette n'a toujours pas trouvé une poupée aussi parfaite que sa mère. Selon Aglaé, sa grand-mère, la poupée idéale c'est le Jésus de cire de la crèche. Élisabeth s'en empare donc.
Mais pendant la nuit de Noël, un phénomène étrange se produit : la poupée de cire, bien cachée dans le placard de la chambre de la jeune fille, semble prendre vie.

La Marquise de poussière
1999 -
Les Édition JCL inc.
104 pages [roman jeunesse - 9 à 12 ans]
ISBN : 2-89431-207-5


Partenariat avec www.sagamie.org

Droit d'auteur
Dernière révision : 20 septembre 2008

Raymond-Marie Lavoie
Webmestre