Logo Lezard
Lézard # 8, Vol. 2 - décembre 1998

l'APES

APES

 

Page 5 de 14

Lettre de François Piazza au DEVOIR

François Piazza à Élisabeth Vonarburg
2 décembre 1998

Chère Elisabeth

Je ne sais quel est le résutat, ni les décisions de votre réunion. Mais je crois qu’il est nécessaire de faire savoir à l'extérieur de l’Uneq et au millier de membres absents mais concernés, ce qui se passe. D’où cette lettre au Devoir dont je vous fais parvenir copie.

Je voudrais bien pouvoir dire comme John Lennon «You mind that I’m a dreamer But I’m not the only one» Si c’est le cas, seule la publicité de nos protestations aura de l'effet.

Bien à vous

François Piazza
4139, rue Berri, Montréal
H2L 4H4 Canada
Tél.: (514) 523-9903
fpiazza@videotron.ca


Montréal le 2 décembre 1998

Dans votre «brève» intitulée “Nouveau Conseil à l'UNEQ” parue dans votre édition du 28 novembre, vous commencez pas le terme “brasse-camarade” qui est l’euphémisme qui convient pour l'ambiance qui régna ce jour-là lors de l'AG.

Mais plus loin, le terme “le changement a été effectué et voté” me semble bizarre. Il est superflu si une assemblée est normale, il est partisan involontaire s’il y a contestation du vote et si on a eu les résultats par ouï-dire. Car ou bien vous êtes au courant des contestations qui sont en cours, ou bien le responsable ne fait pas son métier, en se fiant «aux personnes en autorité».

Rappel des faits : selon l’article 12, du règlement seuls votent les membres ayant droit de vote. Ceux-ci, ainsi que le quorum, sont dénombrés grâce à l’inscription faite à l’entrée, sur présentation de la carte de membre de l’Uneq: de plus on délivre un carton de couleur (ce jour-là vert) pour les votes à main levée. Procédure courante au Québec.

Les événements:

15h30 : Une proposition du c.a. présentée par Louise Desjardins. Le vote est demandé. Le président arguant le règlement empêche toute intervention, mais donne à trois reprises la parole à Louise Desjardins pour préciser, entre autres, que la proposition que l’on va voter est différente de celle écrite (faute de temps). Brouhaha, confusion, mais elle est votée. Cette proposition avait trait à l'organisation des régions.

Aussitôt un avis de dépôt (parce que telle que rédigée, la proposition était confuse et inadéquate selon les gens auxquels elle était destinée) est déposé par Elisabeth Vonarburg (Saguenay). Il est soutenu par de nombreux écrivains résidant hors-Montréal: François Barcelo, Marguerite Andersen (Ottawa) etc... Vote demandé. La proposition de dépôt est votée à mains (donc cartons verts) levées par 37 voix pour, 19 contre à 15h 43.

Invoquant la procédure, le président déclare que la proposition est battue par une voix, la majorité des deux tiers étant nécessaire pour un vote de dépôt.

Il n’y a qu’un hic: cette procédure ne s’applique qu’à la question préalable. À moins que le code de procédure ait été changé, sans que les membres de l’Uneq aient été consultés. Donc la proposition était recevable.

16 heures : élection pour la présidence. Le président d’assemblée déclare que seuls les membres ayant un carton vert (donc inscrits sur la liste des présences) auront droit de recevoir un bulletin de vote. Distribution, puis on déclare le vote clos. Une foule entre, exige des bulletins et on les distribue, tandis qu’on ramasse les autres. J’en fais, ainsi qu’une autre personne, réflexion au président. «Tous les membres de l’Uneq ont droit de vote», qu’il dit. Le droit de vote vient de changer en quelques minutes puisque la plupart des gens, dont certains illustres inconnus, ne se sont pas inscrits.

Résultat à 16h 12 : ce sont 115 personnes qui ont voté dans la confusion la plus totale. On proclame Denise Boucher élue par 56 voix. Protestations, brouhaha.

16h 20. Nouveau règlement «spontané», Le président de l’AG déclare que seules les personnes assises auront droit de vote. C’est ainsi qu’étant debout (à cause de mon dos) mais inscrit, je me suis vu privé de droit de vote, tandis que des non-inscrits mais assis ont voté.

C’est pourquoi (et je ne suis pas le seul) j’ai demandé à l’Uneq de reprendre les votes dans une nouvelle assemblée, en observant les règlements élémentaires et démocratiques en cours dans toutes les associations régies par la loi (ce qui est le cas de l’Uneq). En souhaitant que tous ceux qui protestent (dans les couloirs) et sur mon «courriel» le fassent au grand jour. Pour moi, j’ai des faits et des preuves (y compris photographiques) de ce que j’avance.

Alors, quant au “effectué et voté” de votre brève... Il n’est jamais mauvais de se renseigner (hors des personnes en autorité) quand on est journaliste et que l’on écrit qu’il y a eu du brasse-camarades. Ne fusse que pour savoir pourquoi....

François Piazza
Copie à l'Uneq.


Page précédente Sommaire

Page 5 de 14

Page suivante




Dernière révision : 10 janvier 1999

Webmestre
Raymond-Marie Lavoie