Logo Lezard
Lézard # 13-14, Vol. 4 - Spécial double

l'APES

APES

 

Page 2 de 23


LÉZARDAGES


Petit lezardMarjolaine Bouchard nous écrit ceci :

«Après la cueillette des petits fruits et la cuisson des confitures, voici ce que l’automne a fait fleurir en aventures littéraires. En septembre, un Salon du Livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean assez mouvementé (participation à des tables rondes, entre-vues avec l’APES, entrevues scolaires et avec les médias, vidéo-clip Télé-Québec avec de jeunes lecteurs et interviews par des étudiants en ATM. Le lancement conjoint de Circée l’enchanteresse et Allego rit avec les jeunes (de Michel Du-four) a été un succès. En octobre, deux bibliothèques publiques (Alma et Jonquière) m’ont invitée pour traiter d’un thème très en vogue à l’Halloween : les chauves-souris. Rappelons que ces petites créatures sont élevées au titre de fées de nos forêts boréales dans mon roman Entre L’arbre et le roc. Ma cause-rie “La peur, entre fées et vampires” a su captiver les 140 élèves qui y ont assisté.
J’ai consacré deux jours à l’école Vanier de Chicoutimi pour le projet Rescol. À partir de huit animations conçues sur mesure pour chaque groupe-classe, j’ai présenté diffé-rentes facettes de la vie et de la démarche d’un écrivain. Ces sujets seront abordés dans un site Web construit par les élèves eux-mêmes (Cyberscol) sur l’auteur de leur choix (biographie, bibliographie, jeux-questionnaires, rallye littéraire sur les romans de l’auteur, sources d’ins-piration et, pour les plus jeunes, conception d’un petit livre illustré à partir de l’un mes romans).
J’ai survécu au Salon du Livre de Montréal.
J’ai collaboré, à titre de personne-ressource, avec le Centre Alpha de Laterrière pour la révision d’un recueil de textes rédigés par les apprenants. On m’a même demandé d’être la présidente d’honneur lors du lancement du 23 novembre der-nier. Ce fut une soirée chaleureuse.
J’ai accompagné les naturalistes du parc du Saguenay dans la réécriture d’une pièce de théâtre pour marionnettes (“Une plongée au cap Trinité” — titre non définitif). Cette pièce est destinée aux touristes (familial) et aux groupes scolaires en visite au parc du Saguenay.
En collaboration avec le Théâtre des amis de Chiffon, j’ai participé à quatre rencontres à l’école Sainte-Bernadette de Chicoutimi dans le cadre d’un projet éducatif. Au cours de l’année, les élèves de 3e, 4e, 5e et 6e années concevront des pièces de marionnettes. Mon intervention auprès d’eux visait la réécriture des textes choisis pour les adapter à l’univers de la marionnette.
J’ai terminé mon vingtième cours à l’université du Québec à Chicoutimi en études littéraires françaises. Cette fois-ci, j’ai appris à jouer autrement avec les mots grâce à la Création littéraire telle que présentée par Élisabeth Vonarburg.
Sur le métier-clavier : un recueil de textes énigmes (nouvelles) destinés aux lecteurs du secondaire ; vingt-six jours d’animation dans les écoles de la région et de Montréal pour les mois de mars et avril (Pro-gramme Rencontres culture-éducation du MCC) ; le Salon du livre de la Côte-Nord et de Québec.
Et un voyage dans le sud avec les enfants...»

Petit lezardFrancine Chicoine nous parle d’une première à Baie-Comeau :

«Le 3 décembre avait lieu un brunch littéraire où une vingtaine de personnes ayant participé aux ateliers littéraires de Francine Chicoine faisaient une lecture de leurs textes au Théâtre de Baie-Comeau. Des moments magiques remplis d’é-motion, d’humour et de surprises.
C’est pour témoigner de ces écrits que les Éditions Tire-Veille viennent de naître.
Le tire-veille est un terme issu du langage maritime. Il désigne d’abord la corde qui tient lieu de rampe le long de l’échelle de coupée d’un navire ; c’est donc un appui, une sécurité. Il désigne aussi les filins reliés au gouvernail et permettant de manœuvrer : ce qui sert alors à diriger, à conduire. En planche à voile, le tire-veille est cette corde à nœuds utilisée pour tirer la voile hors de l’eau — utilisé, donc, pour demeurer à flot et pouvoir continuer de voguer.
De la même façon, l’atelier littéraire facilite l’accès à l’écriture, permet d’acquérir et de développer une plus grande maîtrise dans l’art d’écrire et, parfois, sert aussi de “tire-veille” pour sortir l’écriture de l’impasse et pour continuer à voguer à travers les mots.
Les Éditions Tire-Veille s’inscrivent dans le processus de création littéraire qui va de l’écriture à la diffusion et elles sont réservées en priorité aux personnes inscrites aux ateliers littéraires animés par Francine Chicoine. Ces ateliers sont présentement offerts à Baie-Comeau et à Sept-Iles ; à Baie-Comeau, ils sont sous l’égide de l’Université du Troisième Âge (UTA, Manicouagan), tandis qu’à Sept-Iles, ils sont réalisés grâce à la collaboration de la Bibliothèque municipale.
»

Petit lezardMichel Dufour, malgré ses nombreuses occupations, a accepté de participer bénévolement, pendant cinq mois, à l’animation d’atelier d’écriture au Centre OVNI pour le projet “entre les lignes”. Ce projet, marrainé par l’APES et subventionné en partie par la Fondation TIMI, vise la publication de textes produits par des étudiants raccrocheurs au secondaire.
Chers membres d’ici et d’ailleurs
Qui projetez et publiez
Si vous voulez qu’on parle de vous assteure
Des nouvelles devez envoyer...
À : La Rédaction
266 rue Belleau
Chicoutimi (QC) G7H 2Y8
tél : 418-549-2559
fax: 418-549-1133
courriel :
evarburg@saglac.qc.ca

Bienvenue
à nos nouveaux membres :


Daniel Boivin
Yvon Dallaire
Albert Martin
Gibert Talbot
Marie-Paule Villeneuve

Voir page suivante
pour plus de révélations compromettantes...

Vers le haut


Sommaire

Page 2 de 23

1

-Profil précédent

Portrait suivant

3



Dernière révision : 22 octobre 2001

Icone pour courrier à Raymond-Marie Lavoie
Raymond-Marie Lavoie