Diffusion immédiate

l'APES

APES


Correspondances

Jean-Pierre VIDAL et David HOMEL
se rencontrent donc le 21 septembre 1999 à partir de 19 h 30
Auberge des Battures
6295 boul. de la Grande Baie Sud, La Baie - Billet : 12 $

Il existe entre certains auteurs des correspondances de tempéraments, de thèmes ou d'écriture, parfois évidentes, parfois secrètes. Nous les explorons en invitant trois fois par année un auteur avec lequel un écrivain de notre association, ou une écrivaine, se sent des affinités particulières. Dans l'ambiance informelle et détendue d'un souper-causerie, on échange, on lit des textes, et on approfondit la nature des relations entre écrivains et lecteurs - quand les lecteurs sont aussi des écrivains...
JEAN-PIERRE VIDAL
Né à Aligny (France) en 1944, il a obtenu un Doctorat en littérature de l'Université Laval et il est professeur en littérature à l'Université du Québec à Chicoutimi depuis le début des années 70. Ses activités littéraires ont été consacrées davantage à la critique qu'à la création jusqu'à maintenant (avec de très nombreuses publications universitaires, livres et articles, et des collaborations à plusieurs revues québécoises et françaises), mais il a trouvé le temps de publier un recueil de nouvelles remarqué, «Histoires cruelles et lamentables» (Logiques, 1991). Il se consacre de plus en plus à l'écriture à mesure qu'approche l'heure de la retraite, par exemple avec «Le neveu de Stockhausen», une pièce en un acte, sa contribution récente à l'Événement Dostoïevski organisé à Chicoutimi autour du travail de la troupe Les Têtes Heureuses.

DAVID HOMEL

Né en 1952 à Chicago, romancier, David Homel est né d'une famille russe hébraïque. Il commence à voyager très tôt et arrive à Paris à l'âge de dix-sept ans. Après avoir pratiqué divers métiers, il poursuit des études en littérature aux États Unis, en France et au Canada. Il s'installe à Toronto en 1975, où il est traducteur dans le milieu de l'édition. C'est à Montréal, en 1980, qu'il commence sa vie d'écrivain.

Il a publié les romans :
«Orages électriques», (Electrical Storms), traduit par Jean-Maurice Billard et Christine Le Boeuf, Boréal, Montréal, 1991 ; «Il Pleut des Rats» (Rat Palms), traduit par Christine Le Boeuf, Actes Sud, Arles / Leméac, Montréal, 1992); «Un Singe à Moscou» (Sonya and Jack) trad. par Christine Le Boeuf, Arles, Actes Sud / Leméac, Montréal, 1995. Il a également écrit des essais sur la traduction, le feu et les pompiers, la musique gospel et le voyage. Il a reçu le Prix du Gouverneur général, section traduction, pour Why must a Black Writer Write About Sex en 1995.

- 30 -


Sources :
Mme
Élisabeth Vonarburg

L'association professionnelle des ecrivains de la Sagamie
C.P. 20035, CSP Place du Saguenay
Chicoutimi (QC) Canada G7H 2S2