Sujet : «Histoire d'I.L.»
(2e partie)

Date : 10 février 1994

6 de 11EspacePrecedente

Envoyé par : A.L. à : I.L
Message : Hommage à C.D.

hommage à C.D.

J'ai à mon tour I.L. le goût de citer. Voici un passage de «Éloge de la simulation» de P. Quéau, auteur dont j'apprécie la qualité de la réflexion sur les nouvelles technologies de l'image.

« Ainsi, quand E. Belin, en 1907, avec son bélinographe a fait passer une photo dans un fil électrique, comme un chameau dans le trou d'une aiguille, il a établi une correspondance inattendue entre la nature spatiale, bidimensionnelle de l'image et la nature temporelle d'un signal électrique. Le signal électrique obéissant aux lois de sa nature peut-être filtré, transformé, échantillonné mélangé à d'autres signaux enregistrés, traités et, in fine, il peut être envoyé au loin. Chacune de ces opérations, banales du point de vue de la théorie du signal, a par contre des effets inédits sur l'image que le signal transporte. Il aurait été difficile de concevoir, par exemple, un fondu enchaîné avec du marbre de Carrare ou de reproduire sans fin telle fresque de Giotto. L'accessibilité de l'image, les possibilités de traitement, de stockage, de transmission sont conditionnées par les supports mais également par le cadre théorique utilisé. »

L'image originale dans un tel contexte n'a plus de sens ! Même je devrais écrire qu'étant donné que la nature de l'image électronique est d'être reproductible et accessible, il va de soi que l' artiste infographe et médiatiseur valorise cette qualité du signe. I.L., j'aimerais bien comprendre l'obstination de C.D., lui qui m'alimente en images depuis le début de notre dialogue et moi qui les filtre, les transforme, les échantillonne, les enregistre,les traite et les envoie au loin !

E.L. te fait ses salutations.

EspacePrecedente

Subventionné
par

Culture et communications QC

© Projet Outarde
Produit et réalisé par

Interactio Qui ltée.


Partenariat avec www.sagamie.org