Sujet : «Histoire d'I.L.»
(2e partie)

Date : 6 février 1994

4 de 11EspacePrecedente

Envoyé par : A.L. à : I.L
Message :

feuille_fractale
Pirater, voilà bien un beau sujet de controverse ! Les technologies de l'information ont amplifié un phénomène qui avait été amorcé par les techniques de l'audio-visuels. Mais la copie analogique n'était pas l'original. Il y avait dégradation de l'information d'une copie à l'autre. Mais maintenant avec le numérique, plus question d'original ! La copie est un original....Pire, avec les réseaux télématiques, la vitesse de circulation de l'information et surtout son accessibilité celui qui a CRÉÉ une image peut difficilement revendiquer son DROIT D'AUTEUR. Comment peut-il affirmer qu'il détient l”ORIGINAL” puisque la “COPIE” est identique ?

Les communications de masse placent le créateur dans un rapport de négociation avec le producteur/diffuseur et le grand public consommateur. Dans ce contexte, il est relativement facile de revendiquer la paternité d'une oeuvre. Mais les communications interactives placent le créateur dans un tout autre rapport. Il devient un producteur/consommateur dans un réseau de producteurs/consommateurs où la loi est d'échanger pour évoluer. Nous sommes dans un système social d'information et non plus dans un système démocratique d'information. L'information est devenue productive. Cela ne m'a pas empêché de prendre une marche et de jaser tranquillement avec ma chum de projets de vacance.

EspacePrecedente

Subventionné
par

Culture et communications QC

© Projet Outarde
Produit et réalisé par

Interactio Qui ltée.


Partenariat avec www.sagamie.org