Porte-Folio


Saguenay Arr. Chicoutimi QC Canada


« LE JEU DES COQUILLES DE NAUTILUS »

publié aux éditions À lire, Lévis, 2003

Illustration : Jacques Lamontagne
Les habitants du Centre sont nombreux, les aspirants-Voyageurs aussi. Et les Voyageurs... Tout à coup vous pensez aux Voyageurs. Peut-être y en a-t-il qui sont revenus cette nuit, ou tout à l'heure. Vous réalisez alors que vous êtes au Centre, au Centre, et une sorte de vertige vous fait fermer les yeux, les mains agrippées aux rebords du lit ; il vous semble que vous tombez à travers les étages de pierre, aspirée par un grand vide : la salle souterraine où se trouve la porte des autres univers...

Elle s'appelle Kathryn, Mari, Mélané ou Talitha ; elle voyage d'univers en univers, à la merci des caprices du Pont - ou à la merci de ses souvenirs ?
Mais peut-être l'avez-vous déjà rencontrée, dans ce Montréal lacustre qui abrite de bien étonnantes sirènes, ou dans cette Baïblanca déserte et sauvage, où elle se promène parmi les statues du parc aux Colibris...

Six nouvelles d'hier et d'aujourd'hui, six voyages dans l'espace-temps infiniment flexible d'Élisabeth Vonarburg. ( Le Jeu des coquilles de nautilus comprend :

  • « Chanson pour une sirène », p. 1
  • « La Course de Kathryn », p. 77
  • « Le Pont du froid », p. 139
  • « Le Noeud », p. 179
  • « La Machine lente du temps », p. 197
  • « Le Jeu des coquilles de nautilus », p. 263 )
© « Le Jeu des coquille de Nautilus. Nouvelles. Lévis : Alire, 2003

Extrait de la dernière nouvelle du recueil,
« Le Jeu des coquilles de nautilus », p. 263-277


Vers le haut
Partenariat avec www.sagamie.org

Droit d'auteur
Dernière révision : 26 septembre 2006

Raymond-Marie Lavoie
Webmestre