Répertoire artistique régional

Jonquière, QC Canada

Domaine

Littérature

discipline

Roman

Autres

Professeur de lettres au Cégep de Chicoutimi
   

Courriel : herveb@cegep-chicoutimi.qc.ca

Nouveauté
« HARVEY »
roman graphique de Hervé Bouchard et Janice Nadeau
Deux prix littéraires du gouverneur général 2009
Prix littéraire Récit 2009 au Salon du livre du Saguenay-Lac-St-Jean

Né à Jonquière en 1963, Hervé Bouchard est enseignant au Département de langues et littérature au Cégep de Chicoutimi. En 2002, il a fait paraître à L'Effet pourpre « Mailloux - histoires de novembre et de juin », que Le Quartanier réédite en 2006 en même temps qu'il sort son deuxième roman, « Parents et amis sont invités à y assister ».

Monsieur Hervé Bouchard, enseignant au Département de langues et littérature au Cégep de Chicoutimi s'est mérité deux prix grâce à son deuxième roman en carrière intitulé : «
Parents et amis sont invités à y assister », publié aux Éditions Le Quartanier.

- le PRIX DU ROMAN au Salon du livre du Saguenay-Lac-St-Jean 2006;

- Le Grand Prix du livre de Montréal 2006; Hervé Bouchard remporte ainsi une bourse de 15 000 $ décernée « à un auteur ou à des coauteurs d'un ouvrage de langue française ou anglaise de création, d'analyse, de compilation ou de référence littéraire, artistique ou sociohistorique (à l'exception des rééditions et des traductions) pour la facture exceptionnelle et l'apport original que représente cette publication ».

« Ce deuxième roman de Hervé Bouchard, «
Parents et amis sont invités à y assister » fait entendre, par le recours à la forme dramatique, un chant collectif : un clan livre ses tribulations dans des lamentos funambulesques et « bassement comiques ». Figure centrale de cette polyphonie, la veuve Manchée, femme sans bras dans sa robe en bois, s'adresse à ses soeurs, à ses fils les chiens à tête de veau, à « l'épisodique Laurent Sauvé » joué par un fils de dieu – et à elle-même.

Faite de monologues entrecroisés, cette oeuvre fonde un monde tout à la fois labyrinthe et scène de théâtre, où la parole a force de mythe et fait corps avec les choses et les êtres qu'elle produit ; où l'angoisse est un « orphéon » de fils chiffrés qui joue fort pour les « spectatrons » ; où les tirades sont autant de lieux, cave, coin, voiture et kiosque... Où chaque vivant, « en Hamlet qui magasine », a des morts et des pères qui lui remplissent la voix d'histoires. »

Source : Les éditions Le Quartanier

Porte-Folio de ses publications


Vers le haut

Partenariat avec www.sagamie.org

Droit d'auteur
Dernière révision : 18 novembre 2009

Raymond-Marie Lavoie
Webmestre