Section Arts et société
logo Journal Progres-dimanche

Avril 1996

par Paul-Émile Thériault

Louise Fleury porte bien son «Bracelet d'émeraude »


ALMA (PET©) - La poétesse Louise Fleury d'Alma a ouvert une autre page de son âme, en présentant mercredi son 8e recueil à une quinzaine de proches. Elle porte bien son « Bracelet d'émeraude », un volume de quatre chapitres.
«C'est un peu un cheminement; c'est plus un essai: des poésies, réflexions et un constat de 1982 à 1996.

Le premier chapitre comprend des inédits de l'époque où j'ai commencé à écrire...; ils sont un peu intimistes.»

Nelligan leur ouvre les pages de ce chapitre avec ce texte: «Voici qu'il m'est à l'âme une entaille profonde».

Des textes brefs établissent ensuite la position de l'auteure sur la justice et l'injustice, le dépassement de soi et la quête d'absolu. Des poèmes composent les chapitres suivants.

Dans sa présentation personnalisée, Mme Fleury a emmené avec elle ses amis danss es souvenirs d'enfance, des souvenirs de bonheur et d'insouciance.
Ce fut pour elle une époque sereine, jusqu'à la noyade du père, la mort d'une enfance, vécue intensément avec un père qui s'occupait de tout, des loisirs. «J'ai comme bloqué à neuf ans... C'est ce que je recherche... candeur et naïveté tout le temps... »

Dès lors, la jeune fille a aussi mesuré la dimension de la détresse de l'adulte et développé la compassion, en recevant les confidences de sa mère.

C'est toute ma vie qui influence ma création, dit Louise Fleury:
«C'est comme une éclosion de toute ma vie. Tout est cohérence...»

Elle a déjà renoncé à sa carrière d'enseignante pour faire vivre à ses enfants, une enfance comme la sienne.

Le texte «Les lits de fer» souvenir commun à plusieurs,
illustre un souvenir aux accents nostalgiques :

Les lits de fer
de notre enfance
les lits de fer
souvenirs de verre
dans les greniers
dans les maisons
on ne peut pas les oublier.

À chaque année, je les repeints
et cette année, ils seront blancs
pour un Noël de rêves blancs.

Dans « Tante Lucie », l'émotion personnalise les souvenirs :

Elle habite un château
où l'enfant est joyau
et l'enfance créneau.
Elle règne dans la plaine
tante Lucie châtelaine...

Un roman

Bracelet d'emeraude

Louise Fleury se sent maintenant prête pour le roman, dont des bases se trouvent dans son « Bracelet d'émeraude », dit-elle : «Je veux raconter ces souvenirs de jeunesse et aborder la période de 1940 à 1970». Cela s'accomplit, dit-elle en substance, dans la solitude de l'écriture, l'auteur puisant à sa souffrance.

Louise Fleury a commencé à écrire en 1982. Son rêve reste d'écrire un recueil ne comportant que des poèmes d'amour. Avec «Chère Philomène», paru en 1994, elle atteignait un sommet couvrant douze ans d'un travail mûri. « Bracelet d'émeraude » est publié à cent exemplaireset est disponibles à : - La Librairie La Source (Chicoutimi), - La Librairie Harvey (Alma), - La Librairie Antonio Girard (Alma).

L'artiste croit qu'il est plus facile d'être appréciée dans son milieu qu'à Montréal, mais croit que les commissions scolaires, par exemple, pourraient davantage offrir les livres des auteurs d'ici.


Source :
© Paul-Émile Thériault
Journaliste

logo Journal Progres-dimanche
Courriel : progres@saglac.qc.ca

Copyright Le Progres du SaguenayProgrès-dimanche/ Cahier B, le 1er juin 1998 -


Partenariat de Ville d'Alma

Droit d'auteur
Dernière révision : 13 novembre 2006

Raymond-Marie Lavoie
Webmestre