Expositions


« SE RECONNAÎTRE »
L’exposition est composée d’installations et photographies dans lesquelles chacun est appelé à s’identifier et à se reconnaître. Ces œuvres sont aussi sources de rencontres afférentes qui composent le cheminement artistique de l’artiste.

«
SE RECONNAÎTRE », c’est cette fascination de recherche d’identification. C’est aussi une reconnaissance à l’autre qui, à l’intérieur d’une rencontre, redéfinit les identités.

Les objets utilisés pour réaliser les installations et les photographies sont tirés du quotidien. Chacun peut reconnaître ces objets dans les photographies même si ceux-ci ont été modifiés par des techniques ou des outils photographiques. Ces éléments interpellent le regardeur, le font entrer dans un monde à la fois familier et étrange.

L’exposition est constituée d’oeuvres qui, pour la plupart, ont été utilisées dans la conception d’ateliers scolaires. Lors de ces ateliers, les enfants ont pu manipuler les photographies, y rechercher un sens, identifier les objets et surtout, se reconnaître dans celles-ci.

Les œuvres présentées sont témoins de rencontres entre individus. Certaines ont été conçues dans un rapport étroit avec la communauté. Ainsi, l’œuvre …se reconnaître emprunte le concept de La Tresse du collectif d’artistes La Corvée. Sa réalisation et sa fonction sont de rapprocher les gens dans un projet rassembleur : prendre quelque chose d’eux, le vêtement, et assembler le tout pour former une œuvre dans laquelle ils puissent se reconnaître. Le lieu de réalisation a été, jusqu’ici, la rue, les écoles; pour l’instant d’une exposition, le projet collectif de La tresse fait son entrée dans un lieu fixe. Elle se transforme et prête sont identité et ses codes à la démarche d’un artiste singulier.
Chacune de ces installations est inscrite dans une production où la démarche artistique et les matériaux s’interchangent, se chevauchent, se développent en parallèle et s’entrecroisent tel un rhizome. Dans l’exposition, les œuvres prennent vie une seconde fois afin de signifier et de démontrer les rencontres, les échanges et les mouvances entre individus.

Ainsi, l’exposition est en quelque sorte une radiographie de ces multiplicités artistiques qui pour un instant sont rassemblées. «
SE RECONNAÎTRE » fixe ce qui fut rencontre, mouvement, transaction, échange, cheminement, démarche.
Le Centre d'artistes Interaction Qui, par son volet I.Q. L'ATELIER, atelier de production en art social, est fier d'avoir présenter l'exposition de maîtrise « SE RECONNAÎTRE » de l'artiste almatoise BIANKA ROBITAILLE. dans les locaux de Langage Plus, du 17 au 29 août 2004.

Artiste de la relève impliquée dans sa communauté, Mme Robitaille est membre du collectif d'artistes
La Corvée, - de I.Q L'ATELIER - et coordonatrice de LA FLASHE FÊTE.

Partenariat avec www.sagamie.org

Droit d'auteur
Dernière révision : 6 avril 2005

Raymond-Marie Lavoie
Webmestre