A propos de l'artiste

HÉLÈNE BECK
Chicoutimi QC Canada

Dans la presse

Section Arts et société
logo Journal Progres-dimanche
Dimanche le 15 mars 1998
CHICOUTIMI (CL) - Bien qu'elle n'a pas exposé depuis quelques années dans la région, l'artiste peintre Hélène Beck est loin d'avoir déposé les pinceaux... Ce qui caractérise l'oeuvre actuelle de Beck, c'est sans doute le thème de la renaissance. - Article de la journaliste Christiane Laforge.

Guy Boulizon
...«Les couleurs, comme les lignes, n`ont plus seulement une fonction descriptive; elles sont
symboliques, idéologiques et, loin de s'accorder, se heurtent volontiers comme dans certains paysages pleins de dynamisme d'Albert Rousseau, d'Hélène Beck, de Paul-Vanier Beaulieu, de Gilles Gosselin ou dans les champs colorés d'un Jean-Paul Lemieux, d'un Gabriel Contant...»
(
Guy Boulizon «Le paysage dans la peinture au Québec» Ed. M. Broquet 1984)

Renée Wells
..«L'on a déjà qualifié Hélène Beck de "peintre du Saguenay". Quoiqu'imprécise du fait de sa
généralité, l'expression n'en est pas moins significative à plus d'un égard. Si l'on identifie de façon aussi claire Hélène Beck au Saguenay, ç'est qu'elle-même s'est toujours identifiée aux lieux et gens de son pays. Toute son oeuvre reflète d'ailleurs cette appartenance fondamentale, vécue au jour le jour, sans cesse inspirée du quotidien dans lequel elle-même vit et évolue depuis toujours.

Ce qui distingue encore Hélène Beck, c'est qu'elle ne se contente pas de reconstituer sur toile les faits et gestes de ce vécu quotidien; elle y incorpore sa propre perception des événements, sa vision des gens, ses impressions face à un paysage; elle y ajoute son train de sel, une touche d'humour et de fantaisie par-ci, un brin de folie ou d'insolite par-là...; elle élabore ainsi de véritables fresques, courtes mais extrêmement vivantes, pleines d'expressions et significations personnelles, l'interprétation y gagne en force et en dynamisme. On le constate dans la mise en scène de ses personnages, domaine dans lequel elle excelle.

L'art d'Hélène Beck révèle une âme vigoureuse, saine et heureuse: il traduit ses impressions et ses passions intérieures. Il n'est pas basé sur une agressivité ou une angoisse existentielles comme chez beaucoup de peintres contemporains, mais exprime plutôt une spontanéité et une intensité de l'expression de soi, ce qui lui confère une authenticité indéniable, celle à vrai dire qui caractérise tous les grands artistes.

L'œuvre démontre l'aisance et la maîtrise par l'artiste : trente-cinq ans de travail lui ont assuré la pleine possession de ses moyens. Plus que jamais, maintenant, elle manie avec dextérité formes et couleurs et en tire des effets qui lui sont propres, créant dans chaque tableau un mouvement d'ensemble qui exprime avec force l'ambiance désirée..»

(Renée Wells, directrice du Musée Saguenay 1983)

Jean-Paul Vincent
... «Chez Hélène Beck, le monde de l'objet n'atteint jamais la plénitude de l'être, de façon imperceptible et même, de façon sournoise... C'est beaucoup plus dans le jaillissement de l'acte pictural lui-même qu'elle réussit le succès de son discours et l'accomplissement de sa création. Donc, que l'univers des désignées familles disparaisse dans cette œuvre, cela ne peut que servir au propos visé, à savoir que l'artiste saguenéenne Beck est beaucoup plus une hyménée heureuse de sa sensibilité originale alliée à un médium pictural farouchement individualiste qu'une volonté de "faire terroir" ou typiquement saguenéen. L'univers perçu par l'artIste est vaste et articulé...»
(Jean-Paul Vincent, historIen d'Art UQUAC 1983)

Guy Robert
...«Dans les œuvres d’Hélène Beck, l'expressionnisme de l'artiste s'empreint ainsi de gravité,
peu importe le thème, fige le temps, interdit tout bavardage : on sent comme une intense urgence de démaquiller l'humaine condition... profonde, universelle et irremplaçable fonction de l'Art...»
(Guy Robert, docteur en esthétique et historien d'Art, 1983)

Jacques de Roussan
...«Très poétiques, les compositions d'Hélène Beck présentent beaucoup de fraîcheur voire
même un certain degré de naïveté et placent le spectateur en face d'une vision à la fois simple et recherchée. Cette dichotomie lui permet d'insister sur la véracité de ce qu'elle transmet, non pas un message en soi mais un moment secret de perception...»
(Jacques de Roussan, «Le Nu dans l'Art au Québec» 1982)

Raoul Duguay
...«Hélène Beck a le sens de l'universel et elle sait sacrifier l'individuel de son sentiment pour le
modifier, pour lui donner plus d’expansion, de telle sorte que l'interprétation ne dément pas la promesse du message que le saut en profondeur nous dévoile comme une petite mèche de flamme inquiète qui attend le soufflet pour vivre plus intensément. Hélène Beck, comme tous les artistes, est une étincelle parmi l'immense feu de joie de l'amour fraternel...»
(Raoul Duguay, poète québécois, L'ébauche 1960)

Yves Thériault
...«Son dessin est tourmenté, comme l'est ce pays, l'écriture est drue, virile, dense, arrogante parfois, autoritaire: elle offre de très belles promesses...»

(Yves Thériault, écrivain, La Patrie 1960)

Armand Meunier
...«C'est ma certitude profonde qu'un jour percera le nom d'Hélène Beck. Hélène Beck peintre, dans
un monde qui, bien souvent  hélas, se mourrait littéralement d'ennui s'il n'avait, de temps à autre, pour consoler les Humains, ces dispensateurs de la Beauté et ceux qui, plus humblement, s'efforcent de les comprendre...»
(Armand Meunier, Progrès du Saguenay, 1954)

Gérard Morissette
...«Hélène Beck nous montre des toiles qui dénotent une vision toute personnelle des choses, un sens étonnant des harmonies de couleurs et une technique vigoureuse...»

(Gérard Morissette, Conservateur d'Art au Québec) Le Lingot d'Arvida, 1953)

PORTE-FOLIO

Vers le haut

Partenariat avec www.sagamie.org

Droit d'auteur
Dernière révision : 10 septembre 2006

Commentaires
Webmestre
Raymond-Marie Lavoie